Je n’suis pas bien portant

Je n’suis pas bien portant
de V.ScottoG.Ouvrard / G.Koger

 

J’ai la rate qui s’dilate
J’ai le foie qui est pas droit
J’ai le ventre qui se rentre
J’ai le pylore qui s’colore
J’ai le gosier anémié
L’estomac bien trop bas
Et les côtes bien trop hautes
J’ai les hanches qui s’démanchent
L’epigastre qui s’encastre
L’abdomen qui s’démène
Le thorax qui s’désaxe
La poitrine qui s’débine
Les épaules qui se frôlent
J’ai les reins bien trop fins
Les boyaux bien trop gros
Le sternum qui s’dégomme
Le sacrum c’est tout comme
Le nombril tout en vrille
Le coccyx qui se dévisse
Ah mon dieu qu’c’est embêtant

Ah mon dieu qu’c’est embêtant d’être toujours patraque
Ah mon dieu je n’suis pas bien portant
Ah mon dieu qu’c’est embêtant d’être toujours patraque
Ah mon dieu je n’suis pas bien portant

J’ai la rate qui s’dilate
J’ai le foie qui est pas droit
Puis il faut ajouter
Voyez-vous ce n’est pas tout
J’ai les g’noux qui sont mous
J’ai l’fémur qui est trop dur
J’ai les cuisses qui s’raidissent
Les guibolles qui flageollent
Les ch’villes qui s’tortillent
Les rotules qui ondulent
Les tibias raplaplas
Les mollets trop épais
Les orteils pas pareils
J’ai le cur en largeur
Les poumons tout en long
L’occiput qui chahute
J’ai les coudes qui s’déssoudent
J’ai les seins sous l’bassin
Le bassin qui est pas sain
Ah mon dieu qu’c’est embêtant

Ah mon dieu qu’c’est embêtant d’être toujours patraque
Ah mon dieu je n’suis pas bien portant
Ah mon dieu qu’c’est embêtant d’être toujours patraque
Ah mon dieu je n’suis pas bien portant

J’ai la rate qui s’dilate
J’ai le foie qui est pas droit
J’ai le ventre qui se rentre
J’ai le pylore qui s’colore
J’ai le gosier anémié
L’estomac bien trop bas
Et les côtes bien trop hautes
J’ai les hanches qui s’démanchent
L’epigastre qui s’encastre
L’abdomen qui s’démène
Le thorax qui s’désaxe
La poitrine qui s’débine
Les épaules qui se frôlent
J’ai les reins bien trop fins
Les boyaux bien trop gros
Le sternum qui s’dégomme
Le sacrum c’est tout comme
Le nombril tout en vrille
Le coccyx qui se dévisse
Ah mon dieu qu’c’est embêtant
Puis il faut ajouter
Voyez-vous ce n’est pas tout
J’ai les g’noux qui sont mous
J’ai l’fémur qui est trop dur
J’ai les cuisses qui s’raidissent
Les guibolles qui flageollent
Les ch’villes qui s’tortillent
Les rotules qui ondulent
Les tibias raplaplas
Les mollets trop épais
Les orteils pas pareils
J’ai le cur en largeur
Les poumons tout en long
L’occiput qui chahute
J’ai les coudes qui s’déssoudent
J’ai les seins sous l’bassin
Le bassin qui est pas sain
Et je vous l’cache pas
J’ai aussi, quel souci
La luette trop fluette
L’oesophage qui surnage
Les gencives qui dérivent
Le palais qui est pas laid
Mais les dents, c’est navrant
Les p’tites qui s’irritent
Et les grosses qui s’déchaussent
Les canines s’ratatinent
Les molaires s’font la paire
Pour les yeux, c’est pas mieux
J’ai le droit qui est pas droit
Et le gauche qui est bien moche
J’ai les cils qui s’défilent
Les sourcils qui s’épilent
Lementon qui est trop long
Les artères trop pépéres
L’trou du cou qui se découd
Et du coup voyez-vous
Je suis gêné pour parler
C’est vexant car maintenant
Je suis forcé de m’arrêter

Ah mon dieu qu’c’est embêtant d’être toujours patraque
Ah mon dieu je n’suis pas bien portant
Ah mon dieu qu’c’est embêtant d’être toujours patraque
Ah mon dieu je n’suis pas bien portant…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s