Fume fume cette cigarette


La cigarette tue tout doucement, deux-cent-cinquante milliards de morts par an,
Cette maladie si célèbre et merdique est aussi un crabe astrologique.
La cigarette, non seulement ça tue, mais ça coûte cher et pis ça pue,
La nicotine te colle aux doigts, tes cheveux sentent le cendrier pendant des mois

(Refrain)
Fume, fume, cette cigarette, grille des mégots de vieux clopos
Sur des conseils de médecine, lus dans «Poumons Magazine»
Fume, fume et puis oublie les détergents qu’il y a dedans,
Les bénéfices de l’Etat, la marge de la Seita

Pour se déculpabiliser, se déresponsabiliser,
On t’a prévenu, c’est écrit dessus : «tu vas crever», ne viens pas faire un procès.
Sur un fusil, ou un lance-roquette, ne manque que cette phrase obsolète :
«Faites attention, ne tirez pas, vous allez sûrement faire du mal à un gars» !

(au Refrain)

Les deux gros doigts jaunes foncés et gourds du roi des mots, Serge Gainsbourg,
Savaient-ils que ce poison emmènerait leur propriétaire au cimetière ?
Y a cinquante ans, un seize mai, mourait Django, il devait fumer des goldos,
Ses doigts nerveux, longs et secs couraient sur les cordes comme Zatopek

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s